Snoop Dogg envoie Donald Trump à la morgue sur la pochette de son nouvel album, « Make America Crip Again »

Après avoir tiré sur un faux Donald Trump dans le clip du titre « Lavender » sorti en Mars dernier, le rappeur de Long Beach envoie directement le président américain à la morgue sur la pochette de son nouvel album.

 

 

C’était le slogan de campagne de Donald Trump lors de la présidentielle américaine : « Make America great again » (« rendre l’Amérique à sa grandeur »). Snoop Dogg l’a détourné et se l’est réapproprié en titrant son nouvel album « Make America Crip Again » (M.A.C.A.) et en n’hésitant pas à montrer sur la pochette un Donald Trump… à la morgue. On y voit en effet Snoop Dogg qui toise un cadavre recouvert du drapeau américain et portant une étiquette, attachée à l’orteil, indiquant qu’il s’agit du président Trump. Dans l’air ironique et narquois figé sur le visage de Snoop, on lit sa satisfaction du devoir accompli. Il semble même lever son verre bleu (en référence au gang afro-américain des Crips de Los Angeles né à la fin des années 60 dont il a été membre, par opposition au rouge porté par leurs rivaux, les Bloods) afin de célébrer la mort de Donald Trump. La pochette est aussi un hommage à Ice Cube et à son deuxième album « Death Certificate » sorti en 1991 sur lequel on pouvait voir le rappeur de South Central derrière un cadavre également recouvert du drapeau américain et dont l’étiquette indiquait alors « Uncle Sam ».Résultat de recherche d'images pour "ice cube death certificate"

 

Cela fait maintenant quelques mois que le Super Crip s’attaque frontalement au président américain. Déjà dans son clip « Lavender » sorti en Mars dernier, le vétéran du hip hop tirait sur un Donald Trump grimé en clown. Ce dernier s’était empressé de réagir sur Twitter : « Est-ce que vous imaginez le tollé que ça aurait fait si Snoop Dogg, qui rate tout dans sa vie, avait visé ou ouvert le feu sur le président Obama ! En prison ! ».

 

 

Si l’on connaît depuis longtemps l’engagement politique du rappeur, qui n’hésite pas à s’emparer de sujets de fond, nul doute que ses attaques envers le président lui font une belle publicité. Eminem s’en était lui aussi pris à Donald Trump dans le cypher dévoilé il y a quelques semaines pour annoncer la sortie de son prochain album, « Revival ». Et l’on ne peut que se souvenir du coup marketing réussi de YG et Nipsey Hussle avec leur hit « Fuck Donald Trump », lequel avait marqué la campagne présidentielle américaine et avait même, lors de sa sortie, été diffusé en boucle durant plusieurs jours sur certaines radios après que celles-ci aient été piratées par des anti-Trump.

 

 

En plus de quelques morceaux en solo, on retrouve sur le projet de nombreux invités tels que Chris Brown, OT Genasis, Ha Ha Davis, October London, Designer Flow et Shon Lawon. Le nouvel album du rappeur californien est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Ecouter « Make America Crip Again »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *